Rechercher

BP38 – Flammes et espaces récréatifs : Le Copenhill

Un des enjeux les plus importants de nos jours est sans aucun doute le changement climatique et le mal que nous faisons à notre planète avec nos actions et nos habitudes de vie. Une des multiples solutions à implanter dans le domaine de la construction pour stopper les impacts est de construire des bâtiments énergétiquement efficaces. C’est ce qui a été fait au Danemark, lors de la construction d’un incinérateur de déchets, qui a su combiner fonctionnalité, efficacité énergétique et d’impressionnants espaces de vie pour les habitants. Voyons voir notre fiche de ce projet!


Description du projet :

Le Copenhill, aussi connu du nom Amager Bakke, est une nouvelle usine qui incinère des déchets. Localisé sur l’île de Amager, à Copenhague au Danemark, cette construction permet en plus de réaliser plusieurs activités, car elle comprend :

  • Une piste de ski sèche d’environ 9 000m2, incluant 4 remontées mécaniques. D’une longueur approximative de 400m de long et une dénivellation de 90 m de haut :

  • Un mur d’escalade d’environ 80 mètres de hauteur (équivalent à plus ou moins 28 étages) et 10 mètres de large;

  • Des sentiers de randonnées (Entre 5 et 35% de dénivelé);

  • Un parc urbain de 4 000m2;

  • Un café et un gymnase au sommet du bâtiment.

La raison de ce projet était le remplacement de l’ancienne usine, considérée comme étant désuète et arrivant à la fin du permis environnemental qu’elle possédait. La réalisation de cette construction a dû également intégrer l’objection de neutralité de carbone que le Danemark vise pour l’année 2025.



Caractéristiques ARCHITECTURALES :

  • Emprise au sol : 4,1 hectares;

  • Hauteur du bâtiment : 85 m ;

  • Dimensions du bâtiment : 207 mètres long par 60 mètres de large;

  • Façade en énormes panneaux d’aluminium;

  • Structure apparente;

  • En plus de l’usine, le bâtiment comprend 10 étages d’espaces administratifs, 600 mètres carrés d’un centre d’éducation réservé aux visites scolaires, ateliers et des conférences sur l’environnement durable.




Caractéristiques en INGÉNIERIE :

  • Structure :

  • Fondation sur pieux;

  • Combinaison d’une structure en béton coulé et structure d’acier pour le reste de la structure;

  • Toit : dalles en béton à âme creuse de béton supportées par la structure d’acier.


  • Mécanique :

  • Par année, l’incinérateur traite environ 400 000 tonnes de déchets et la réutilisation de l’énergie que cela dégage permet d’alimenter 30 000 habitations en électricité et 72 000 habitations en chauffage;

  • Comprend deux immenses fourneaux qui peuvent atteindre jusqu’à 1000 degré Celsius;

  • Le processus d’incinération génère de la vapeur qui active des turbines et des générateurs qui produisent l’électricité;

  • Utilise un système nommé réduction catalytique sélective (CR) qui vise à transformer les oxydes d’azote en eau et en azote (comme dans les voitures);

  • Possède des filtres de hautes performances pour capter les particules polluantes.




Informations générales :

  • Échéancier :

  • La construction permettant l’utilisation de l’usine a duré environ 3 ans;

  • Ouverture du café : fin 2019;

  • Ouverture du mur d’escalade : prévue en 2020 mais retardé par la Covid;


  • Coûts des travaux :

  • Environ 730 millions $CAD financés par des fonds publiques et privés;

  • Les espaces de vie au toit ont coûté à eux seuls: 14,8 millions de dollars;


  • Intervenants :

  • Client : I/S Amager Ressource Center, cinq municipalités de la région métropolitaine de Copenhague;

  • Architecte : Bjarke Ingels, de la firme BIG;

  • Ingénieurs : MBG Joint Venture (MOE Consulting Engineers et GEO) ;

  • Architecte de paysage : SLA Architects;


  • Autres :

  • Pendant les travaux de béton, plus de 30 grues à tour étaient présentes en même temps sur le chantier, accompagnées de plus de 1000 travailleurs sur le chantier.



Réflexion...

Ce projet de grande envergure ne se serait pas réalisé sans embûches dû au financement et défis techniques. Toutefois, il n’en reste que c’est un excellent exemple, qu’avec efforts et innovation, des activités polluantes peuvent être converties en des installations propres et saines pour notre environnement en plus d’être profitables pour les habitants. Ce projet a mis au centre notre planète et l’être humain, ce qui devrait l’être pour tous nos futurs projets.


Également, comme tout projet innovant, il n’est pas passé à côté de critiques et de légères controverses. Les experts en environnement ont exposé la nécessité de construire un incinérateur aussi grand. Effectivement, les projections prévoient que seulement la moitié des déchets incinérés proviendront de la ville de Copenhague et que l’autre moitié proviendrait de villes et pays voisins. Donc, est-ce que le transport de ces déchets viendrait à l’encontre des objectifs du projet en tant que tel?


10 vues0 commentaire