Rechercher

BP37 - Leadership et conscience

Le leadership est un sujet vaste qui fait couler beaucoup d’encre, puisque c’est une qualité très valorisée. Avec toutes les informations qui circulent, nous connaissons tous certains faits dont celui qu’il existe des leaders nés et d’autres qui le deviennent. Nous savons également que ce n‘est parce qu’une personne occupe un poste décisionnel qu’il est nécessairement un bon leader. Nous connaissons tous, consciemment ou inconsciemment, certaines caractéristiques qu’ils doivent posséder. Rappelons-nous de quelques-unes d’entre-elle et, pour aller plus loin, découvrons un modèle de leadership un peu moins connu : le leadership conscient.

Gestes faisant preuve d’un bon leadership

Concrètement, plusieurs gestes sont associés à un bon leadership. En voici quelques-uns :

- Faire ressortir les points forts des membres de l’équipe : Un bon leader doit identifier les forces de son équipe et les mettre à profit. Cela est bénéfique pour le projet ET pour la personne en tant que tel;


- Faire preuve d’écoute, et ce sur plusieurs aspects :

o De manière personnelle : Ce n’est pas un secret qu’une personne aura plus tendance à suivre un chef faisant preuve d’empathie et de compréhension. Bien sûr, le tout doit rester une action honnête de la part du leader;


- Reconnaître les bons coups : Il est plus commun de formuler des commentaires lorsque que quelque chose ne va pas bien. Cependant, il est éprouvé que l’inverse est autant ou plus bénéfique;


- Communiquer clairement les objectifs : On ne le répètera jamais assez que la communication est un élément essentiel pour le succès. Un bon leader communique les objectifs et les stratégies envisagées pour les atteindre;


- Focaliser sur les solutions et non sur les problèmes;


- Parler au ‘’nous’’ : Les vrais leaders ne prennent pas de mérites individuels. Ils le partagent avec son équipe et cela peut simplement prendre forme dans l’utilisation du ‘’nous’’ qui est un geste inclusif pour chacun des membres de l’équipe;


- Petit bonus : Sourire! Évidemment, ce dernier doit être vrai pour qu’il soit contagieux, mais les bienfaits du sourire ont largement été prouvés au courant des dernières années.


Ceux-ci ne sont que quelques exemples de gestes qui sont posés par la plupart de ceux que nous considérons comme de bon leader. En général, ce qui différencie les leaders des autres est leur manie de voir toujours au-delà. Ils ont une certaine capacité d’avoir une vue d’ensemble et de voir plus loin que simplement leurs propres tâches à effectuer.

Types de leadership

Encore une fois, il existe mainte manière de classifier le leadership. Selon un article publié par Les affaires, les types de leadership pourraient se catégoriser comme suit:


- Les leaders directifs déterminent les tâches de son équipe et les supervisent étroitement;


- Les leaders formateurs déterminent les tâches de son équipe, mais la supervision est moins serrée;


- Les leaders qui délèguent prennent part aux moments des décisions et le reste est fait par leur équipe;


- Les leaders coercitifs imposent les décisions;


- Les leaders autoritaires imposent une vision tout en laissant l’équipe choisir la manière de l’atteindre;


- Les leaders rassembleurs mettent de l’avant l’harmonie auprès de l’équipe;


- Les leaders démocratiques incluent l’équipe de manière démocratique dans les décisions;


- Les leaders précurseurs déposent une grande confiance à son équipe, ils leur demandent une grande autonomie puisque la supervision ici est minime;


- Les leaders coach focalisent sur le développement personnel des membres de l’équipe.

Il est important de comprendre qu’il n’y a pas nécessairement un seul bon type de leader. Chaque individu a une tendance naturelle vers l’un de ces types. Toutefois, ce qui fait la force d’un excellent leader est de s’imprégner de chacun des types et de les appliquer au bon moment. Par exemple, il pourrait être utile d’être directif lorsqu’un changement majeur est nécessaire pour l’atteinte d’un objectif et qu’il y a une réticence au changement. En revanche, à forte dose, cela pourrait être contre-productif et il serait mieux d’être un leader précurseur qui dépose la confiance en son équipe. Le secret est de s’avoir s’adapter à la situation.

Le leadership conscient

Un livre[1] écrit par l’auteure Janice Marturano et publié en 2014 serait le pionnier du concept du leadership conscient. En quelques mots, un leader conscient s’attarderait aux moments présents tout en étant à l’écoute de lui-même, des autres et de son environnement. Sans toutefois perdre de vue l’objectif à atteindre, le but de la pleine conscience est de se concentrer sur les actions à prendre aujourd’hui pour atteindre les objectifs à long terme.

Les gestes à mettre en application pour être un leader conscient s’apparente grandement à qu’on peut entendre dans le monde du développement personnel : prendre de grandes respirations et en ressentir les bienfaits et/ou pratiquer de la méditation. Au travail, cela peut s’appliquer en :


- S’imposant de courtes pauses et se ramener au moment présent (sans penser au passé ni au futur);

- En s’isolant dans des moments de sollicitations trop fréquentes pour s’acquitter de ces tâches de manière consciente

- S’accorder du temps d’introspection;

- Etc.


Il ne faut pas se le cacher, plus on est bien, plus il y a des chances que l’on puisse aider notre entourage. Il est de même au travail. Plus notre leader est confortable dans sa position de leader, plus cela se reflètera sur chaque membre de son équipe.

Conclusion

Le leadership est un sujet vaste, fascinant et sur lequel nous pourrions discuter pendant des heures. Il n’y a pas qu’un seul type de bon leader, chacun peut l’être à sa façon, sans nécessairement occuper un poste de cadre. Simplement en rassemblant vos collègues ou en améliorant l’ambiance au travail, nous faisons preuve de leadership. Il ne nous reste qu’à toujours chercher à améliorer ce dernier!


1. Janice Marturano,Finding the Space to Lead: A Practical Guide to Mindful Leadership, Bloomsbury Press, 2014, 208 p.

16 vues0 commentaire