Rechercher

BP27 - Le storytelling en gestion de projets

Aujourd’hui, je me suis réveillée en ayant en tête la série de tâches que je devais réaliser au courant de la journée. Après avoir pris mon café, la première émerge : Rédiger un texte intéressant, captivant et apportant une ‘’plus value’’ à nos lecteurs pour le blog de Groupe ALCA. La première étape pour atteindre cet objectif ? Trouver un sujet. Par où commencer? Aujourd’hui, je décide que ce sera en fouinant dans les diverses info-lettres qui remplissent ma boîte aux lettres. Ce n’était pas une erreur, car je tombe rapidement sur un mot qui vient capter mon attention: le storytelling, l’art de raconter une histoire. Mais le plus intéressant dans tout ça, c’est le lien que cela peut avoir avec la gestion de projet.


Le sujet trouvé, ma tâche est loin d’être complétée. Le point de départ est dépassé, mais maintenant vient le temps de chercher un peu de contenu. Mais évidemment, puisqu’il me reste encore plusieurs choses à faire en cette belle journée ensoleillée du mois d’août, je me dois d’être efficace. Toutefois, il n’est pas compliqué de l’être lorsqu’une panoplie d’articles existent sur le sujet. Voici un peu ce qu’ils disaient :


Qu’est-ce que le storytelling ou la communication narrative?


En gros, il s’agit d’intégrer dans son discours une histoire. Cette histoire peut être véridique ou fictive. Toutefois, lorsque l’histoire est authentique, les chances sont plus élevées qu’elle vienne rejoindre l’auditoire. Ce dit auditoire peut être une salle bondée de gens, votre équipe de travail, vos patrons ou vos clients. Cette méthode de communication, utilisée depuis des centaines d’années, peut être utilisée dans divers contexte. Churchill et Obama en sont des exemples.


Comment l’appliquer?


Il ne suffit pas de simplement raconter une histoire. Cette histoire doit avoir la capacité de transporter le public et d’ajouter de l’émotion au message à transmettre. En insérant des histoires au discours, cela le rend plus concret donc plus facilement assimilable. Pour ce faire, il y a quelques recherches à faire pour bien connaître son public. Il faut tenter de cibler qu’elle émotion on veut générer chez cette personne et comment on pourrait y arriver.

Cet article nous donne quelques conseils pour ce faire. Voici un petit résumé :

  • ‘’Bonifier son récit d’images mentales fortes’’ : De cette façon, il risque d’y avoir plus de chances que votre message soit mémorisé.

  • ‘’Courte et punché’’ : Le discours aura plus d’impact s’il est succinct, mais poignant.

  • ‘’Susciter l’imagination de celui qui écoute ‘’ : Le meilleur exemple pour expliquer ce point est d’intégrer une courte histoire.  ‘’Andrew Stanton, scénariste de la série Toy Story et des films WALL-E et Le Monde de Nemo, a dit en 2012 lors d’une conférence TED : « Faites assembler les choses par le public. Ne leur donnez pas quatre, donnez-leur deux plus deux. » ‘’ (1).


Le storytelling en gestion de projets

En utilisant cette méthode de communication, un lien vient se créer entre le message à passer et celui qui l’écoute. Dans le cadre d’une étude à Abo Akademi University de Turku en Finlande, 23% du public passait plus de temps sur une publication d’un blog possédant une structure narrative.


Cette méthode peut être utilisée en gestion de projets dans plusieurs circonstances. En voici quelques exemples :

  • Pour mettre de l’avant des expériences personnelles ou d’entreprise et ainsi augmenter votre crédibilité;

  • Pour simplifier une idée complexe qui habituellement nécessiterait beaucoup d’explications technique pour faire comprendre le message;

  • Pour faire passer une idée qui nécessite un changement de perception de la part de la ou les personnes qui reçoivent le message. Par exemple, lors de la présentation d’un changement de stratégie ou d’implantation d’une nouvelle façon de faire;

  • Pour faire baisser les tensions dans une situation conflictuelle. Raconter une histoire pourrait permettre de se mettre à la place de l’autre et ainsi optimiser un dialogue.

Également, la communication narrative peut être utilisée à plusieurs étapes d’un projet :

  • Au tout début lorsque l’on vend l’idée du projet. Il faut raconter une histoire qui soit assez crédible pour que les décideurs embarquent dans l’aventure et vous appuient dans le lancement du projet. Cette histoire peut être véridique (un projet similaire réalisé ailleurs) ou fictive (créer l’histoire de ce que l’on veut réaliser);

  • Lors de la répartition des tâches dans l’équipe. À ce stade-ci, on crée des rôles à chaque membre de l’équipe pour qu’il fasse partie de l’histoire du succès du projet;

  • À la fin du projet lorsque que le projet est complété, il est souvent flatteur et motivant de se remémorer les différentes étapes du projet. Raconter l’histoire du projet (et non seulement le projet en tant que tel) vient donner une touche d’humanité à chaque projet réalisé. Chaque projet est une aventure en soit. On sait comment elle commence sans savoir exactement comment elle va se terminer.


Et…fin!


On ne le répétera jamais assez : la communication est un facteur extrêmement important dans le succès d’un projet. Mais parfois, il n’est pas évident de rallier un groupe à nos idées surtout lorsque cela implique un changement de perception ou de valeurs. Comme me l’a appris la lecture de plusieurs articles qui m’ont inspiré pour le présent texte, le storytelling pourrait être la solution à ce problème. Bref, après un bon café, un bon déjeuner, un peu de bronzage sur mon balcon, je me suis inventée cette courte histoire. :p Et vous? Avez-vous une histoire à raconter?


7 vues0 commentaire