Rechercher

BP11 – La méthode Lean Construction


Cette semaine, on vous parle de la méthode «LEAN» qui signifie maigre en anglais. Pour commencer, il faut savoir que cette méthode a été créé au Japon, par la fameuse compagnie Toyota. Le but principal était de diminuer au maximum les gaspillages dans le processus de production sans toutefois perdre de vue le bien-être des employés. Cette méthode a ensuite fait ses preuves dans différents domaines et celui de la construction ne fait pas l’exception. Inspirées par cet article sur la méthode Lean Construction, Groupe ALCA vous parle de ces avantages dans notre industrie.


En construction, lorsque nous parlons de gaspillage, nous pouvons penser, par exemple, aux chantiers et plus particulièrement aux pertes de temps relié aux temps d’attente, à la reprise des travaux par manque de qualité, aux déplacements inutiles, aux délais lors de l’approvisionnement des matériaux etc. D’un autre côté, une surproduction et même passer trop de temps sur une tâche peut être également considéré comme des pertes de temps. En se basant sur la méthode Lean, il ne faut simplement jamais oublier l’objectif principal d’une tâche et en faire ni moins ni plus.


Un point qui nous a paru particulièrement intéressant dans cette méthode est qu’elle regroupe plusieurs outils pour nous aider à améliorer chacune des causes dudit gaspillage. Par exemple, la méthode du 5S qui se concentre sur 5 opérations au chantier pour le rendre plus sécuritaire. «Last planner», un outil de planification de tâches au chantier, contrairement à «Tack time», un outil qui lui s’attarde plutôt sur les livraisons et les atteintes des besoins du clients. Ceux-ci ne sont que quelques exemples de ce qui existe actuellement comme outil dans l’industrie.


N’oublions pas que l’implantation de ces méthodes demande du temps et qu’il ne faut pas perdre de vue l’un des principaux fondements de Lean Construction : l’amélioration continue. Cela devrait être au cœur de toute entreprise pour laquelle la qualité de ses services et produits est une priorité.


Un autre point essentiel dans l’application de la méthode Lean construction nous a également marqué. Ce point est celui qui différencie Lean de celle du Taylorisme, qui est une forme d’organisation du travail qui se concentre également sur le rendement. Il s’agit du côté humain. Comme mentionné plus haut, la méthode Lean tient également compte du bien être des employés. Les meilleures personnes pour soulever les points à améliorer sont très souvent les personnes qui exécutent lesdites tâches. Il est donc important de les inclurent dans le processus décisionnel. Cela amène indirectement un sentiment d’appartenance, de la motivation et surtout une valorisation de leur travail.


Bref, comme vous avez pu le remarquer, la méthode Lean a actuellement tendance à s’appliquer au volet chantier du cycle de vie d’un projet de construction. Toutefois, rien ne nous empêche d’adopter le réflexe d’amélioration continue et de diminution de la perte de temps plus tôt dans le processus dans le but de rehausser le rendement des diverses compagnies externes qui contribuent également au succès d’un projet.


14 vues0 commentaire